Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 19:28

Me voilà depuis un mois  à vivre à moitié au lit, au gré de mes fatigues, de mes vertiges, de mes déprimes, de mes passages à vide.

 

Habiter en province, c'est sûr, il y a des avantages : on a une maison avec jardin pour faire pousser ses tomates, ses concombres et ses laitues pour un prix contre lequel on aurait un deux pièces dans Paris.

 

Mais moi qui suis quasi enfermée depuis un mois, la capitale où j'ai grandi me manque. Accrochée à mon I-Pad et portée par l'ennui, je me suis lancée dans Twitter, histoire de tester, d'au moins savoir de quoi il s'agit, parce que c'est important de comprendre comment fonctionne ce qu'utilise des millions - peut être des millards tellement il est difficile de mesurer les proportions de ce type de phénomène mondialisé - de personnes.

 

Comment je ne suis pas encore désespérée au point de me lancer dans la description de mon quotidien façon Loft Story pour individus landas qui se mettent en scène comme des stars holywoodiennes débarquées à la pleine Saint Denis avec escale à Bollywood, j'ai pris le parti de m'inscrire à différents journaux : le Monde, le Nouvel Obs, Rue 89. Je me suis aussi abonné à Maitre Eolas, célèbre blogueur dans mon microcosme professionel puis à différents de ses "followers" qui appartiennent manifestement au même petit monde. Enfin, de fil en aiguille, je me suis abonnée à des fils d'information sur l'actualité culturelle de Paris. Je découvre alors que je pourrais passer chaque jour de la semaine à regarder des films classiques à la belle étoile, que je pourrais aller visiter l'exposition Paris au Temps des Impressionistes à la Mairie de Paris puis enquiller à l'Orangerie qui consacre une exposition à Gino Severini.

 

Il y aurait aussi AKIRA KUROSAWA à la Filmothèque du Quartier Latin, la nuit Kubrkik à la Cinémathèque qui fermera pour l'occasion à une heure du matin. Quoi de mieux en effet que de découvrir une exposition en nocturne, quand la nuit est tombée, que l'état d'esprit n'est pas celui de l'arpès midi, que la foule de la pleine journée s'est éparpillée et que reste les plus fans, un public restreint qui se cotoie dans une ambiance apaisée ? Et puis, afin de profiter de mes vacances et oublier le temps pluvieux qui fait ressembler ce mois de juillet au mois d'avril, je pourrais profiter du cycle Eclat de Rire au Forum des Images


Enfin, pour dépasser mes centres de référence habituels et découvrir des quartiers que je connais moins, je me perdrais seule dans les ruelles étroites du Marais, je découvrirai St Germain des Prés en essayant d'imaginer quelle pouvait être l'ambiance dans le Paris d'après guerre, au temps du jazz et de Juliette Gréco. Seule, de la musique dans les oreilles, arpentant Paris au gré de mes envies, isolée du monde par mon balladeur mais participant en même temps à la vie de la capitale, participant aux ruées et au stress des parisiens et banlieusards éternellements pressés, avalant quatre à quatre les marches du métro, grimpant à grandes enjambées les escalators et se pressant aux heures de pointe dans les rames bondées. A ces moments là, on sent le coeur de la capitale vibrer sous ses pieds. On a chaud, on est bousculé mais on participe aux pulsations de la capitale. 

 

Alors, moi aussi, je veux vivre à Paris, retrouver une vie plus trépidante, cotoyer les bobos, les touristes et les hommes d'affaire et  profiter des richesses culturelle de la cité. 

 

Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 18:49

livre-proust-NCC.jpg

A tous les auditeurs des Nouveaux Chemins de la Connaissance, à ceux qui se sont délectés des émissions consacrées à La Recherche du Temps Perdu, et qui sont nombreux quand on observe la seule fréquentation desmodestes pages de ce blog, je tiens à signaler la sortie en librairie d'un ouvrage retranscrivant ces différentes émissions.

 

On peut ainsi lire à tête reposée les échanges à bâtons rompus entre les différents intervenants et  notamment l'excellent Nicolas Grimaldi.

 

On retrouve l'émission consacrée au snobisme, celles dédiées aux différents personnages dont une très intéressante s'arrêtant sur le narrateur, on navigue à travers les hauts lieux de la Recherche du Temps Perdu.

 

Certes, il s'agit de discussions avec des glissements, des déviations. Certains thèmes ou certains propos mériteraient d'être approfondis ou explicités. Est  certes manquante la structure d'ensemble, le raisonnement didactique mais on gagne en fraicheur et en spontanéité. 

 

Pour retrouver les autres articles consacrés à Proust dans les NCC, c'est ici et ici

 

Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 00:25

De Beckett, on connaît En attendant Godot et Fin de Partie. Cette dernière pièce est actuellement jouée au théatre de la Madeleine et est saluée par des critiques très élogieuses. 

 

L'occasion pour nous de découvrir cet  huis clos dramatique où il se passe quelque chose, où il est aussi certainement signifié quelque chose, pour paraphraser le texte de l'auteur. Mais que se passe-t-il ? 

On voit un couple cul de jatte enfermé chacun dans une poubelle  finir leur jour et constater à chaque minute leur décripitude avancée. On voit Hamm juché sur un fauteuil roulant au milieu de la scène martyrisant par ses exigences et ses paroles son fidèle Clov qui est peut être son fils adoptif. 

 

Finalement, sous ces monolgues, ce dépérissement,  cette sorte de catastrophe naturelle extérieure qui semble enserrer de plus en plus le plateau et dont Clov oberve l'évolution depuis les deux minuscules ouvertures de la pièce, c'est la vie qui se déroule, la mort qui se profile intrinsèquement liée à la vie et non comme un point de rupture de celle-ci. Chaque personnage est aussi dépendant des autres, embarqué malgré lui dans un enchainement d'événements dont il ne maitrise pas le cours et dont il ne peut se défaire. 

 

Au théatre de la Madeleine, Paris 8e

Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 18:18

Que faire un samedi soir avec des amis à Paris ? Warren-Zavatta theatre fiche spectacle une

 

Je ne saurais que vous conseiller de faire un tour à la Gaité Montparnasse où se produit Warren Zavatta, le petit fils d'Achille Zavatta. 

 

Un one man show où l'artiste dépeint de manière à la fois émouvante et mordante son enfance dans le cirque de son illustre grand père. Il décrit la difficulté de se trouver une place dans ce monde et de choisir sa voie.

 

Les fauves ? ils sont sous prozac et le collant serré avec la ceinture paillette et le fouet .... très peu pour lui ...

 

La magie ? tout est bidonné, c'est pour ceux qui n'ont aucun talent ...

 

Le jonglage ?  Vous trouvez çà intéressant de lancer des balles ou des massues dans l'air ? 

 

Les autres domaines artistiques ? Impensable à cause des étiquettes. Ton père était comédien, tu seras comédien, il était chanteur, tu seras chanteur ....

 

La vie civile ? impossible avec un patronyme pareil et puis, il faut se rendre à l'évidence, si Warren Zavatta n'a pas la fibre du cirque, il a un indéniable don d'artiste. Tout en dénigrant et caricaturant la vie des "romanos", comme il appelle son entourage, il nous fait partager ses souvenirs et la tendresse des liens tissés avec sa famille. Le thème principal est la critique du refus des ainés d'évoluer vers une autre forme spectacle, de sortir de la tradition de la succession de numéros sans lien logique ou artistique entre eux.  Mais en creux, il y a un réel attachement au spectacle et à l'art de la scène. 

 

D'ailleurs,  il nous montre qu'il maitrise les fondementaux du cirque : jonglage, marche sur un énorme ballon .. ce qui ne s'improvise certainement pas. 


Et quand il explique qu'il se réveillait chaque jour avec sa soeur dans un nouveau terrain de jeu, comment ne pas comprendre l'émerveillement de l'enfant qui au gré des voyages de ses parents, découvre chaque jour un nouvel univers .... 

 

Finalement; la famille achète une maison en banlieue mais les enfants refusent d'y entrer, préférant rester dans la caravane garée dans le jardin pour se préserver de cette nouvelle vie sédentaire qui fait perdre au quotidien une grande partie de son charme. 


Ainsi, d'anecdotes en anecdotes, de coups de gueule en comique de situation, on rit, on est ému et on partage pendant un temps l'univers d'une famille pas comme les autres, si éloignée du quotidien du tout à chacun et dont la seule évocation appelle  des fantasmes, des images colorées, des chants, de la gaité. 

 

Donc ...... Warren Zavatta jusqu'au 30 juin 2011 au Théâtre de la Gaité Montparnasse.

Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 21:36

Des cadrages inattendus, des décorations surprenantes, des effets de mouvements. Au fil des clichés, autant de nouvelles rencontres.

 

 

Une vache dans l'immeuble  Pathe à deux pas des Champs Elysées .....

 

Rencontres 0174

 

Un cheval blanc dans un restaurant d'Orléans ........

 

 

Rencontres 0274 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un éléphant devant de vieilles maisons à colombages ....

 

Rencontres 0278

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des yeux félins apparus dans des décorations de Noël. 

 

Rencontres 0181

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 09:14

Les pavés c'est souvent de la pierre mais cela peut être aussi de la lumière ....

 

 

pavés3

 

 

Paves-0264--2-.JPG

 

 

 <-- Pavés précédents

 

 Retour à l'orientation générale

Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 12:32

Quelques photographies de saison. Les jours allongent, le jour se lève dans la brume. Les après midi sont parfois brumeux. 

 

Ambiances contrastées, ambiances mystérieuses. 

 

 

Campagne 0082 (4)

 

Campagne 0085 (3)

 

 

Campagne 0259 (2)


Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 23:18

Comme mes collègues, les pavés sous la pluie prennent du relief et rendent mystérieuse une petite ruelle prise en photographie de nuit. 

 

 

 

Paves 0251

 

 

 

<--  Pavés précédents                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Pavés suivants -->

 

 Retour à l'orientation générale

Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 12:23

1ere participation à la communauté des chasseurs d'objets qui propose de travailler ce mois-ci sur les pavés. 

 

 

 

 

Paves-0259.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici des pavés qui jouent avec les couleurs en bordure de Loire pour mimer le flux de l'eau. 

 

A peine perceptibles  quand on se trouve sur les parvis, ces vagues apparaissent vues de haut.

 

Pavés suivants -->

 Retour à l'orientation générale

Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 07:59


Pérégrinations en France ... 

 

Arrivée de nuit dans une vieille ville endormie, ville méconnue de moyenne importance, trop près de Paris pour avoir i une identité propre, trop loin de la capitale pour vibrer à son rythme. 

 

Mélange d'ancien et de moderne. Trace d'un passé moyenageux prospère, difficulté de trouver sa place dans l'urbanisme moderne. 


Solitude, dépassement, repli, fierté du passé, fierté passée.

 

 

     
Le-charme-discret Place aux lampions    
     
     
Le-charme-discret Place aux lampions 2    
     
     
Le-charme-discret Pont et Fresque     
     
     
Le-charme-discret Vitrine    
     
     
Le-charme-discret Les Pontons

 

            
     
     
Repost 0
Published by Gaëlle - dans Petits Grains
commenter cet article